Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Nouveau

Gouvernance administrative et qualité des services publics en RD CONGO : entre végétatisme professionnel généralisé et im

François Xavier IYAKA BUNTINE

Produits Téléchargeables


Le vivre-ensemble fait état d'un certain nombre d'activités qu'il importe de mieux coordonner par le pouvoir public. Toutes ces activités se regroupent autour des services publics que l'État est supposé rendre à la population. En RD Congo, la qualité des services publics ne se mesure ni en termes d'efficacité ni en termes d'efficience, encore moins en termes de cohérence dans la mesure où sa valeur ajoutée n'est ni efficace ni efficiente. Raison pour laquelle cette réflexion, qui traite de la qualité des services publics comme reflet de la bonne gouvernance de la RD Congo, est doublement motivée. D'abord, elle tient compte de l'étendue de préoccupations exprimées par bon nombre d'acteurs autres que ceux de l'État sur le déficit manifeste constaté autour de tout ce qui relève d'intérêt général. Ensuite, ce thème compte parmi ceux qui préoccupent de moins en moins les chercheurs de la RD Congo. Quoi de plus naturel que de consacrer une étude sur un tel sujet d'actualité en RD Congo où tout ce qui concerne l'administration publique préoccupe faiblement les acteurs politiques comme les usagers de celle-ci qui se sont depuis accommodés à la routine qui a élu domicile depuis dans les services publics congolais ?  

B B


    Pas de commentaire

    Donnez votre avis