Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  140x200  254 pages  Parution 10/11/2020 

La vache cul de jatte

Jean-Claude Piellard

Animaux


" En ces années-là, le village avait l'honorabilité de compter, parmi ses ouailles, un coiffeur, un boulanger qui jouait souvent le rôle de "l'homme de la boulangère", un premier magistrat, marieur des braves paysans. Tous étaient revêtus, pour la circonstance, de leur costume de communiant, revu et corrigé. Il ne fallait pas l'oublier non plus celui-là, "l'idiot du village"! Toutes les campagnes en avaient un, parfois deux, voire trois et plus. Pour garder le patrimoine, on s'épousait entre cousins sans prendre garde aux neurones ! " Chez Jules Machin, les travaux à la ferme, les discussions au bistrot et l'entraide entre les habitants rythment la routine plutôt tranquille de cette campagne des années cinquante et soixante. Pourtant, quelques événements viendront perturber la quiétude de ce petit village... Pierre, le fils unique de Jules, a été envoyé en Algérie pour le maintien de l'ordre... Mélanie, vieille fille peu appréciée, a été violée une nuit où les hommes avaient un peu trop bu... L'enquête, pour trouver le coupable, sèmera doutes et soupçons. Ternira-t-elle la vie harmonieuse de ce pays où tout le monde semble bien se connaître, chacun ayant sa place et son rôle ? Ce roman, empreint d'une certaine nostalgie, décrit avec talent, authenticité et humour un temps révolu et quelque peu regretté. Des odeurs rurales chatouillent presque nos narines à chacune des pages nous plongeant dans une ambiance campagnarde et humaniste, à une douce époque où l'on prenait le temps d'échanger et d'être solidaire avec ceux qui nous entouraient.


B B


Pas de commentaire

Donnez votre avis