Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  140x200  134 pages  Parution 23/12/2020 

Les Tourments de Jingwa

Animaux


" Dans la grande ville, la tension populaire, comme aux lèvres d'un vase, cherchait une dernière issue, pour se déverser. De nombreux fonctionnaires demeuraient impayés depuis belle lurette. La radio les invitait mensuellement, sur ordre du ministre, à se présenter au service pour recevoir leur salaire, mais une fois arrivés, la paie était souvent reportée [...] De hauts fonctionnaires, bien au contraire, construisaient, eux, dans la grande ville, de splendides villas et des appartements confortables... " À travers cet ouvrage, Delphin Menghe Selemani expose des faits de société, s'indignant vivement de l'injustice sociale et de ses méfaits. Bondée du matin au soir de chômeurs errants, la ville rythme le quotidien de ses inégalités, de son indifférence et de son chagrin, pendant que la gouvernance néglige les potentielles solutions, occultant, sans honte ni regret, la misère des familles et l'indigence des jeunes.  C'est au centre de cette même ville, au milieu des buildings, au sein de cette société qui  fait place à un désespoir sans bornes, que vit Rastignac Jingwa, fonctionnaire de trente ans, responsable des services d'évaluation au ministère de l'éducation. Naguère insouciant et heureux, ce jeune homme, pourtant assidu au travail, est choqué par les fausses promesses et l'inaction des hommes politiques. Passionné par un emploi qu'il respecte, Jingwa n'hésite pas à montrer du doigt les facteurs problématiques de l'échec scolaire, s'attirant ainsi les foudres de sa hiérarchie. Épuisé par un investissement personnel qui ne lui rapporte qu'ingratitude et maigre salaire, il se bat pour ne pas sombrer dans le système.

B B


Pas de commentaire

Donnez votre avis