Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  145x210  86 pages  Parution décembre 2015 

Les coeurs solitaires n'aiment pas le 14 février, moi c'est le 18 parce que c'est le jour où mon fils a renoncé à la vie. À 23 ans, il était beau et grand, ingénieur des grandes écoles, avait tout pour réussir et pourtant... Quand nos corps s'unissent pour faire un enfant, quand le ventre de la mère se déchire pour donner la vie, on ne pense jamais au pire, jamais vraiment ! D'accord pour un peu de fièvre si une molaire doit percer, pour des genoux en sang si le vélo fait des siennes ou un plâtre si le ski est mal assuré mais jamais on ne fait un enfant pour qu'il se tue ! Confronté à l'innommable, au chaos infini que représente la perte d'un enfant, j'ai puisé un peu de réconfort dans les mots des autres. Leurs témoignages d'épreuves tout aussi terribles m'ont aidé à tenir, alors à mon tour, je viens déposer quelques mots à la mémoire de mon fils. Pour comprendre, accepter, supporter mais aussi et surtout pour partager, pour aider ceux qui comme nous, traversent ou ont traversé cette épreuve ô combien douloureuse...


B B


Donnez votre avis