Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  170x240  606 pages  Parution avril 2016  

La Révolution constitutionnelle à Tabriz à travers les Archives diplomatiques françaises

Nader Nasiri-Moghaddam

Essai


En août 2006, les Iraniens ont célébré le centième anniversaire de la signature du firman par lequel Mozaffar od-Din Shâh (1896-1907) accorda la Constitution (mashrutiyat) à son peuple, transformant la monarchie absolue des Qâjâr en un régime monarchique constitutionnel. Son successeur Mohammad-‘Ali Shâh (1907-1909) qui tantôt respecta cette Constitution tantôt la contesta, finit par s'y opposer. Le 23 juin 1908, il fit bombarder le Parlement (Majles), symbole de la monarchie constitutionnelle. Tabriz résista à ce coup de force et le mouvement constitutionnaliste prit des allures de Révolution qui finit par faire abdiquer le monarque absolutiste, le 16 juillet 1909, en faveur de son fils Ahmad Shâh...
Les archives diplomatiques françaises contiennent de nombreuses dépêches concernant la Révolution constitutionnelle en Perse. De cette masse de documents, ce livre présente 143 dépêches dont 138 de la plume d'Alphonse Nicolas, alors consul de France à Tabriz qui, dans ses rapports envoyés directement à Paris, décrivait attentivement la résistance de Tabriz. Les 5 dépêches restantes, qui proviennent de la Légation de France à Téhéran, fournissent, elles aussi, des informations de première main à la fois sur le siège de Tabriz par les forces royalistes et sur la conquête de Téhéran, en juillet 1909, par les révolutionnaires venant du nord et du sud du pays.
La Révolution constitutionnelle, événement important dans l'histoire contemporaine de l'Iran, a été, jusqu'à maintenant, étudiée par de nombreux chercheurs iraniens et étrangers. Cependant, plusieurs points concernant les signes précurseurs et le déroulement des événements de cette Révolution ainsi que ses conséquences sur la vie sociale, culturelle et économique des Iraniens restent à élucider. C'est pourquoi l'étude critique des documents d'archives et leur publication – comme la présente édition annotée des dépêches diplomatiques du consulat de France à Tabriz – intéressent les chercheurs. Contrairement aux Britanniques et aux Russes qui ont déjà publié certains de leurs documents au sujet de la Révolution constitutionnelle, les documents français n'avaient fait jusqu'à maintenant l'objet d'aucune publication ! Cette carence était frappante d'autant plus que la Révolution française a beaucoup inspiré les intellectuels iraniens au XIXe siècle ainsi que les Iraniens constitutionnalistes au début du XXe siècle et que la France, plus neutre en Iran que ses alliés russe et britannique, observait les événements avec plus d'objectivité


B B


Pas de commentaire

Donnez votre avis