Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  145x210  214 pages  Parution 13/08/2015 

Yannick tira de sa poche quelques pièces qu'il laissa sur le comptoir, et sans échanger un regard nous sortîmes, sourds aux apostrophes pressées. Deux ou trois tentèrent de nous suivre, mais Yannick se retourna, les poings sur les hanches, et émit un grognement caverneux.Les premiers journalistes sur place durent donc se rabattre sur Joseph et Françoise, autant pisser dans un biniou. Mais nous savions de toute façon que le temps nous était compté et qu'il nous faudrait tôt ou tard faire face à la meute.La sonnette de la porte d'entrée retentit. Je n'attendais plus personne depuis longtemps, et un dimanche, ce ne pouvait être l'almanach des postes. Je saisis la poignée de la porte avec un mauvais pressentiment. Un korrigan, peut-être? Au point où j'en étais... J'ouvris.Devant moi se tenait Bart Goitrel, dit l'Héritier.La trogne empourprée et le fusil de chasse dans le creux de l'avant-bras, il affichait un sourire carnassier."T'inquiète pas, juste un petit verre, histoire de dire bonjour."Décidément, Bart lisait dans mes pensées, car j'étais justement très inquiet. Un Goitrel bourré et insistant était la dernière malédiction que je pouvais envisager dans l'ambiance déjà pourrie de mon salon. Malgré le poids de la fatalité, je continuai de tergiverser. "Pourquoi as-tu amené ton fusil?"

B B


Donnez votre avis

Autres ouvrages de Alain Raffaëlli