Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  140x200  368 pages  Parution 13/11/2017 

L'Usage des instruments de musique dans la communication chez les Kongo

Moussoki Jean-Claude

Sciences Humaines


Placés au coeur d'une société sans écriture alphabétique consonantique, les Suundi, pour communiquer à distance, avaient élaboré à partir de deux instruments de musique (le mukonzi et le ngoma), supports de leurs danses, un code sonore. Base de tout système de communication primitive, ce code avait permis la circulation entre les membres de la communauté de certains types de messages. Aux contacts d'autres aires culturelles, ce langage n'assurera plus la fonction sociale de communication. L'avènement des moyens modernes de communication supplantera un tel système qui aura traversé les âges. Objets de " culte " et " d'adoration ", ces supports qui n'ont plus qu'un intérêt historique sont aujourd'hui tombés entre les mains des non-initiés : les femmes. Une sorte de " féminisation " qui cohabite avec le " symbolisme masculin ". Le langage qui a cessé d'être une exclusivité des hommes a remis en cause les identités culturelles des Suundi.

B B


Donnez votre avis