Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  140x200  198 pages  Parution mars 2017 

Terrorisme ou paraterrorisme en Afrique centrale : le cas de Boko Haram au Cameroun

Jacques Fulbert Owono

Sciences Humaines


Mais alors que le feu brûlait au Nigeria, personne n'a trouvé bon au Cameroun ou ailleurs dans la sous-région de réagir. Les milliers de morts voisins du Nigeria n'empêchaient nullement les Camerounais de trouver le sommeil. Cela faisait partie des faits divers du Nigeria. Des news, comme on dit au Cameroun ! Il était choquant d'entendre certains Camerounais nous affirmer, avec fière allure, pendant notre enquête, que ce qui se passe au Nigeria n'arrivera pas au Cameroun parce que le Nigeria n'est pas le Cameroun, parce que le Cameroun, c'est le Cameroun ! (...). Pourtant, hormis cet orgueil exaspérant et cette naïveté enfantine sans pareille, les Camerounais, à la suite de leurs frères du Nigeria, allaient très vite faire l'amère expérience du terrorisme islamiste qui sévissait depuis des années chez le voisin nigérian. Il aura donc fallu que le feu brûle véritablement au Cameroun pour qu'on aille jusqu'à Paris, trouver la case à palabre, pour faire alliance avec les autres états voisins et dits frères, et déclarer enfin la guerre au terrorisme !


B B


Donnez votre avis