Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  140x225  192 pages  ISBN : 9782748340105

Qui est Adam ?
Que fait-il, mutique et prostré, derrière les quatre murs de sa cellule, en proie à ses souvenirs qui le submergent et qui ne demandent qu’à être écrits ? Pourquoi croupit-il là, n’ayant quitté le giron maternel que pour échouer dans cet univers sordide, aux figures grotesques et effrayantes ?
Au fil des réminiscences qui affluent, de ce passé qui ne cesse de se recomposer sous sa plume, se dévoile alors une enfance brimée par une mère gorgone. Car elle a la fibre maternelle vorace et féroce, Irène, veuve éplorée et culpabilisatrice, qui sait annihiler sournoisement tout désir de rébellion, toute prise d’initiative pour garder, louve jalouse, son rejeton près d’elle.
Pourtant le rejeton grandit. Derrière l’enfant se devine un adolescent, un homme en devenir, qui succombe au charme de la lumineuse Manon, fière, indépendante, engagée, éprise de liberté, et qui, miraculeusement tombe amoureuse de lui.
Deux femmes opposées, qui se partagent dès lors un être fragile et aux désirs incertains. Deux ennemies inconciliables, entre lesquelles balancera, de plus en plus dangereusement l’existence d’Adam.
Jusqu’à ce que la mort fasse éclater ce trio dramatique…

Ce drame psychologique de Sophie Hannick est un roman de la claustration. Celle d’un enfant enserré dans l’étau maternel. Celle d’un jeune homme confiné derrière les barreaux d’une prison, et captif de sa mémoire. A l’image de la prose sèche et brève employée par la romancière belge, Adam est un homme cerné, interrompu, évoluant dans un univers étroit et oppressant, hanté par ses souvenirs dans lesquels nous immerge Sophie Hannick.
Et à notre tour, nous voilà donc happés par les pensées décousues d’un individu prostré, prisonniers d’un roman à la progression aussi syncopée qu’hypnotique, d’une œuvre qui, outre les inquiétants complexes qu’elle met en scène, ne se prive pas d’égratigner la sacro-sainte image maternelle, moins nourricière que dévoratrice.
Un roman salué et couronné par le Prix des Plumes Belges 2007.


B B


Donnez votre avis

Autres ouvrages de Sophie Hannick