Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  155x235  206 pages  Parution mars 2022 

Comprendre les fondements de la démocratie, Tome I.

Hervé Goupayou Goupayou

Philosophie & Sociologie


Platon et le procès de l'anarchie démocratique.

Dans ce tome, Platon fustige la démocratie au nom de la science. Le procès platonicien de la démocratie se présente à la fois comme une révolte – et une aspiration à l’excellence politique – à la suite de la condamnation à mort de Socrate par la démocratie athénienne en 399 av. J.-C. Platon considère la mort de Socrate comme la faute impardonnable de la démocratie athénienne. C’est pourquoi, d’après Paulin Ismard, il a transformé le procès de Socrate en procès de la démocratie athénienne, et par extension de la démocratie elle-même.

L’État régi démocratiquement est celui dont Platon a pu être le témoin oculaire à Athènes. Platon présente la démocratie comme un régime politique anarchique issu de l’oligarchie ou plutôt de sa crise. L’anarchie démocratique se manifeste par un état de désorganisation, aussi bien, dans une âme où la raison ne commande plus et dans une cité où la constitution est celle d’une démocratie corrompue. C’est plus précisément le désir insatiable de liberté qui mène la cité démocratique à sa perte. Quand la liberté démocratique est extrême, l’anarchie s’installe : chacun commence à suivre ses désirs de liberté et de pouvoir. C’est ainsi que la démocratie se transforme totalement en tyrannie.


B B


Pas de commentaire

Donnez votre avis