Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  148x210  72 pages  Parution février 2024  ISBN : 9782342371789

Protection des droits de l’homme

Pierre Tshinanga Ngelu

Sciences Humaines


Découvrez l'impact des instruments internationaux sur les droits de l'homme, en mettant en lumière la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples

Dans le cadre de l’Organisation des nations Unies, l’Assemblée générale a adopté la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948, et la Charte Internationale des Droits de l’Homme qui est entrée en vigueur en 1976. En Europe Occidentale, les dirigeants ont, après la création du Conseil de l’Europe en 1949, rédigé une Convention des Droits de l’Homme, un mécanisme régional efficace pour la protection des humains. En Amérique, les États ont signé une Convention relative aux Droits de l’Homme en 1969, réaffirmant leur volonté de consolider sur le continent américain un régime de liberté individuelle et justice sociale. Les pays africains ont, dans le cadre de l’Union Africaine (UA), adopté en 1981, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Tous ces instruments internationaux de protection des Droits de l’Homme ont institué des Comités ou Commissions qui assurent la promotion et la protection des Droits de l’Homme. La procédure de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, comparativement à celle des autres instruments internationaux de protection des Droits de l’Homme, protège-t-elle efficacement les Africains victimes de violations de leurs droits ?
Les lecteurs découvrirons les analyses pertinentes sur la question et les observations faites pour l’amélioration de cet instrument de valeur universelle pour le plus grand bien du peuple Africain qui est malheureusement victime des incongruités juridiques interne et internationale.


B B


Donnez votre avis