Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Taxes: 0,00 €
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Taxes 0,00 €
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé  145x210  344 pages  Parution 27/02/2012 

Edward Saïd écrivait dans Al-Ahram juste après linvasion de lIrak: "Chaque empire, dans son discours officiel, a toujours affirmé être différent des autres, que les circonstances étaient particulières, que sa mission visait à éclairer, à civiliser, à promouvoir lordre et la démocratie et quil nuserait de la force quen dernier recours".Au début de ce nouveau millénaire, les États-Unis disposent dun monopole quasi absolu de puissance et de technologies militaires. Ils contrôlent les ressources énergétiques, les réserves de devises mondiales et lessentiel des actifs du monde industrialisé.à la suite de loccupation des champs de pétrole irakiens, plus que jamais la puissance américaine détient à elle seule, le monopole des ressources énergétiques du futur.Le Pentagone disposait dun terme pour cela: "full Spectrum dominance", ou domination totale sur tous les fronts. Cela signifie que les États-Unis sacheminent vers le contrôle partout dans le monde, des situations militaires, économiques et politiques.LEmpire mourant économiquement, venait de retrouver un second souffle, qui devrait lui permettre de rester encore longtemps le pays le plus puissant malgré une économie déclinante.LHistoire, décidément, nest pas encore en voie dachèvement.De grands combats sont encore nécessaires, mais la prospective de modifier la dégradation climatique, dinfluer sur la géopolitique de lénergie, de réduire la misère dans le Tiers-monde et de consolider la paix dans le monde semble encore à notre portée.

B B


Donnez votre avis