Panier: 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison: Livraison gratuite !
Total: 0,00 €

Commander

Produit ajouté avec succès à votre panier
Format:
Quantité:
Total:
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits TTC
Frais de port (HT) Livraison gratuite !
Total TTC
Continuer mes achats Commander 
Menu
 
Dos carré collé    262 pages  Parution 29/10/2018 
Nouveau

Voyage au Caucase

ETIENNE HENRY


" C'est maintenant le no man's land vers la Russie, premier filtre, je patiente. On appelle "Strasbourg", ce qui veut dire qu'il y a eu de l'échange d'information avec le poste ukrainien, je réponds et on me fait mettre de côté, quid ? Un type ne parlant que russe m'aboie dessus, il a l'air de me dire que j'aurais dû prendre le poste frontière de la route principale E101 vers Moscou et que je dois faire demi-tour - et aller au diable, en fait. Il est limite agressif [...] je reste calme, souriant et droit dans mes bottes, je ne vais pas rebrousser chemin quand même, et perdre au bas mot deux heures et 150 kilomètres ! Je crains le pire, mais on me laisse entrer, tout le monde rigole, peut-être n'était-ce qu'une comédie pour m'intimider. On me donne une fiche de police à remplir, et je peux accéder à la zone frontière russe. Soyons clairs : Alexandre Dumas a été nettement mieux accueilli en Russie en 1858 que moi en 2017... " Nouvelle destination pour E. Henry et sa plus que vénérable BMW 525i de 1992 qui ne cessent d'arpenter les routes d'Europe : leur nouvel objectif est en effet Bakou, pour un voyage qui repousse les limites des précédents. Espace et temps étant des dimensions indissociables, il n'est pas étonnant que ce périple devienne propice à une plongée dans le temps, à l'évocation des heures sombres et des tragédies qui ont marqué cette partie de l'Europe et ses populations au cours des siècles. Populations que l'auteur croque par ailleurs avec un oeil acéré ou étonné, dans une écriture parfois acide ou grinçante, au fil de pages qui oscillent entre légèreté et gravité.

B B


Pas de commentaire

Donnez votre avis